Accueils'identifierContactPlan du site
TwitterfacebookSourds et malentendants
Version Impression

Ciné Concerts

La musique, en étant étroitement liée à l’image, apporte une nouvelle dimension à celle-ci, souligne son sens expressif et donne une profondeur à la situation cinématographique.


Hommage à Sherlock Holmes


Le lundi 12 novembre au Quartz-Scène nationale, sera proposé au public un ciné-concert hommage - sur une musique originale de Carlos Grätzer interprétée en direct par l’ensemble Sillages.
La première soirée du Festival au Quartz prend la forme d’un ciné-concert. L’Ensemble Sillages, dirigé par Julien Masmondet, accompagne en direct les images de deux films loufoques qui rendent hommage à Sherlock Holmes.

Dans Le mystère des poissons volants (John Emerson et David W. Griffith, 26’,1916), Douglas Fairbanks est Coke Enniday un personnage déjanté conçu par Tod Browning qui rythme son existence quotidienne entre manger, se droguer, dormir et boire.
Dans Sherlock Jr. (Buster Keaton,53’,1924), l’acteur-réalisateur interprète un projectionniste amoureux qui s’identifie au fameux détective anglais. La musique composée est l’oeuvre de Carlos Grätzer.

Le Mystère des poissons volants
(1916)
Réalisation J.Emerson/ D.W.Griffith
Scénario Tod Browning
Durée : 26 minutes
Une des aventures du détective Coke Ennyday, personnage parodique de Sherlock Holmes, dont les journées sont rythmées par quatre activités : «Sleep, Eat, Drink, Dope ». Coke Ennyday est chargé d’enquêter, par le directeur des services secrets Keenes, sur la vie d’un milliardaire. Au bord d’une plage, il fait la connaissance de «Little Fish Blower », la loueuse de bouées en forme de poissons volants.

Sherlock Holmes Jr (1924)
Réalisation : Buster Keaton
Durée : 53 minutes
Un projectionniste de film qui, passionné par le cinéma et amoureux  d’une caissière, s’identifie en rêve au célèbre détective de l’écran, Sherlock Holmes.
 
Pour mettre en relief les situations cinématographiques, Carlos Grätzer a travaillé sur les matériaux sonores, en les associant à un personnage, une scène, … la musique accompagne, souligne, annonce, suggère, amplifie, … Quant au discours musical, il appuie la dramaturgie avec ses contrastes, ses variations.
Une co-production Sillages - Le Quartz - Côte Ouest.








Les conspirateurs du hasard



Le mardi 13 novembre 8 films d’animations de Jan Svankmajer à la Carène (salle de musiques actuelles brestoise), sur une musique d’Olivier Bost et Patrick Charbonnier. L’enjeu de ce ciné-concert est d’offrir à l’imagination du public les croisements fortuits d’une matière sonore en élaboration avec les images de Jan Svankmajer.
En 2004, le Festival avait proposé un programme spécial consacré à Jan Svankmajer, figure emblématique du cinéma d’animation européen qui aime à travailler, image par image, la matière et les objets.
Quelques oeuvres majeures du réalisateur tchèque reviennent sur les écrans brestois, à l’occasion de ce rendez-vous “Les conspirateurs du hasard”, musique d’objets et films d’animation. Olivier Bost et Patrick Charbonnier, du collectif Arfi (Association à la Recherche d’un Folklore Imaginaire), usent d’une guitare détournée et d’un dispositif électro-acoustique pour accompagner quatre courts métrages de Svankmajer qui mettent bien en lumière son univers unique et fantastique.

Nourriture (1992) / Meat Love (1989) / Les possibilités du dialogue (1982) / L'appartement (1968)



Le travail de Jan Svankmajer : en image par image ou en prise de vue réelle, ses courts métrages nous font pénétrer un univers unique et profondément personnel où la comédie se mêle à l’onirisme et au fantastique.
La diversité des techniques d’animations et des thématiques abordées par Jan Svankmajer amène les musiciens à imaginer des prolongements improbables à leurs instruments. Les musiciens pétrissent, triturent, démantèlent les sons comme Svankmajer le fait avec ses animations.
Une co-production La Carène - Côte Ouest.


 
Mentions légales
Powered by diasite