Accueils'identifierContactPlan du site
TwitterfacebookSourds et malentendants
Version Impression

Compétition européenne

Une photographie de notre société contemporaine

Quarante-cinq films et neuf programmes constituent notre tour d’Europe cinématographique de l’année.
Le court métrage y montre sa faculté à s’étendre entre six et cinquante-sept minutes, à s’égarer dans tous les azimuts de la création. Il aime à parler polonais, slovène, espagnol, flamand, allemand et bien sûr anglais puisque le Royaume-Uni reste la principale source, hors la France, où nous avons puisé notre matière. Il y donne la température d’une Europe diverse qui s’interroge sur la société que nous construisons chaque jour. À noter qu’à l’instar du Festival de Cannes, le cinéma roumain, à qui nous avions ouvert une fenêtre en 2006, fait une belle entrée en compétition. Comme d’habitude, nous retrouvons des réalisateurs dont l’écriture cinématographique nous a auparavant séduit. C’est le cas du Belge Serge Mirzabékiantz déjà passé par la compétition en 2004 avec Loin des yeux, son film de fin d’études. L’an dernier, Contracuerpo d’Edouardo Chapero-Jackson avait été doublement primé à Brest et ce réalisateur espagnol est à nouveau à l’affiche. Impossible aussi d’oublier Sylvie Ballyot, Ronan Le Page, Mikhaël Hers ou Gaëlle Denis dont Brest avait montré le travail soit en compétition européenne ou en Cocotte Minute lors de précédentes éditions. Enfin, comme de coutume, nous accueillons dans notre sélection des réalisateurs ayant abordé le long métrage, Marina de Van ou Isabelle Czajka, ou d’autres qui fréquentent toujours les écoles de cinéma européennes à Hambourg, Helsinki, Cracovie et bien sûr à la Fémis, à Paris.





 

Fichier(s) joint(s)

 
Mentions légales
Powered by diasite