Accueils'identifierContactPlan du site
TwitterfacebookSourds et malentendants
Version Impression

Et je mont[r]e le son

SAMEDI 8 NOVEMBRE   20h30

Coproduction La Carène / Côte Ouest

Soirée d'ouverture du Festival Européen du Film Court de Brest

 

 

 

Montrer le son ? Comédies musicales, clips, V’Jing, ciné-concerts…

Pour la première fois à la Carène, la soirée d’ouverture du Festival sera musicale ou ne sera pas ! Des expériences d’Olivier Benoit aux films courts musicaux venus de toute l’Europe, des balades de 4tRECk aux leçons de cinéma très particulières de Bettina Atala, vous allez découvrir le son de cinéma.  

Alors ouvrez grand vos yeux et vos oreilles… et écoutez voir !

 

 

Saison 1 Episode 2 de Bettina Atala :

Où est placé le caméraman ? A quel moment le plan va-t-il changer ? Cette scène a-t-elle été tournée dans l’ordre chronologique ? Combien de prises ont été nécessaires avant d’obtenir la bonne ?

Ce sont les questions que se posent ouvertement les personnages du film et qui servent de matière principale aux dialogues de Saison 1 Episode 2.

Réalisation : Bettina Atala

Musique : Etienne Charry

www.grandmagasin.net/saison.html

 

 
4tRECk de Sam Callow
En 11 ans d'existence le projet 4tRECk de Sam Callow a multiplié les approches: l'improvisation, le hasard, le contre-emploi ou l'utilisation délibérément erronée de divers instruments "traditionnels" (piano, guitare, banjo, guimbarde, melodica) et d'autres plus expérimentaux (bandes magnétiques, télévision, instruments inventés), le tout enregistré avec une fierté non-dissimulée sur un vieux magnéto 4-pistes dépouillé. Cet ascétisme technologique à l'heure du tout numérique nourrit l'imaginaire de l'artiste, qui vagabonde entre folklore pastiche, rock expérimental et ballades ensoleillées.

En concert, Sam Callow joue sur de vieux films éducatifs en noir et blanc détaillant la vie de chasseurs en Amazonie, de pêcheurs norvégiens, les jeux d'enfants en Hollande etc... Ces bandes sons originales jouées au banjo et à l'aide d'une petite batterie déclenchée au pied amplifient tout en douceur la puissance émotionnelle des images et provoquent chez le spectateur un sentiment d'immédiate connivence.

  http://www.4track.co.uk/

http://www.myspace.com/4treck

 

 
 
 
 
 
 

Grand Orchestre Rock d'Olivier Benoit

Olivier Benoit est conducteur d’orchestre et multiplie les expérimentations sonores avec différentes formations musicales (il sera pendant le festival le guitariste du BD Concert « Un homme est mort »). Ici, il s’agit pour lui de diriger un orchestre rock d’improvisation sur des images proposées par la Cinémathèque de Bretagne. Les musiciens se prêtent à ce jeu, dirigés par Olivier Benoit selon un code gestuel préalablement établi : le directeur musical propose une série d’indications aux musiciens qui, en retour, réagissent et proposent un nouveau matériau sonore que le chef décide (ou non) d’utiliser ou de modifier. Ainsi un véritable dialogue musical et improvisé s’instaure !

http://obenoitmusic.free.fr/indexbis.htm

 

 
 

 

Courts-métrages musicaux

Pour retrouver l’atmosphère des nuits d’ouverture au cinéma Le Mac Orlan, l’équipe du Festival vous concocte deux programmes de courts-métrages où les comédies musicales rencontrent les vidéos d’expérimentation sonore et visuelle.

La Cinémathèque de la Danse s’associe à ce rendez-vous en nous mettant à disposition un des programmes de la collection Jo Milgram, où tout le monde pourra se délecter des trésors de cet afficionado du jazz.

Et aussi quelques autres surprises repérées sur la Toile ou en festivals…


Vjing et Djing pour trinquer, contempler et danser … ?

Le collectif de Vjays du Triporteur ouvrira et fermera le bal de cette soirée d’ouverture en compagnie de « Crazy Dubstep Area » qui se transformera au cours de la soirée en Kristof.T

 

 

Pensez à réserver vos billets !
Points de vente :
Dialogues Musiques et office du tourisme à Brest, Magasins Leclerc.
Réseau Billetel : magasins Fnac, Carrefour et Géant, ou par téléphone au 0 892 68 36 22 (0,34€ la minute).

Sur place, au Centre info-ressources de La Carène (1er étage) du mardi au samedi de 14h à 18h (17h le soir du concert).
Le soir du concert : ouverture de la billetterie une demi-heure avant le début des concerts.

Dimanche 9 novembre  11h00
Multiplexe Liberté

Avant-première spéciale jeune public
Niko le petit renne

 


 

Michael Hegner et Kari Juusonen
Finlande/2008/35mm-1,85/animation/couleur/1h21

Scénario/Screenplay : Hannu Tuomainen, Marteinn Thorisson
Montage/Editing : Per Risager
Musique/Music : Stephen McKeon


Niko, le petit renne, vit avec sa maman et toute la tribu dans la paisible
Vallée des rennes. En secret, Niko ne rêve que d’une chose : rencontrer
son père, membre de la légendaire Brigade du Père Noël.


Production : Petteri Pasanen, Hannu Tuomainen
Animaker Oy, Anima Vitae Oy & Cinemaker Oy - Finlande
Distribution France : Bac Film - Paris - France
Tél : +33 (0)1 53 53 52 52 - www.bacfilms.com

Après le succès de “Gloups ! Je suis un poisson” (2000), le Danois Michael Hegner s’est associé,
pour la réalisation de “Niko, le petit renne”, avec le cinéaste Finlandais Kari Juusonen, auteur
de plusieurs courts métrages d’animation remarqués, parmi lesquels “L’anniversaire” et “Pizza
passionata”, présenté lors de la nuit d’ouverture du festival de Brest 2004.

 

Lundi 10 novembre  20h30
Grand Théâtre du Quartz

BD-concert
Un homme est mort

 

 D’après la bande dessinée de Kris et Davodeau sur une musique originale de Christophe Rocher


         Une tournée de ce BD-concert, organisée par Cinéphare
         avec le soutien du Conseil général du Finistère, se poursuit en décembre
         dans quatre salles du réseau de cinémas du Finistère.
         Mardi 2 décembre - Le Bretagne - Saint Renan - 20h30
         Mercredi 3 décembre - La Salamandre - Morlaix - 20h30
         Jeudi 4 décembre - Le Club - Douarnenez - 20h30
         Vendredi 5 décembre - L’Image - Plougastel Daoulas - 20h30


Il y a eu le film, disparu, de René Vautier, la bande dessinée de Kris et Etienne Davodeau, gros succès littéraire en 2007, et maintenant voici le BD-Concert, un spectacle multidisciplinaire réunissant sur scène des musiciens qui accompagnent en direct la projection sur grand écran des images de l’album “Un homme est mort”. Cette formule inédite de lecture collective d’un roman graphique, BD à base documentaire pour adultes, est née sous l’impulsion du directeur artistique Christophe Ro-
cher, compositeur et clarinettiste actif de la scène jazz contemporain et brestois depuis une quinzaine d’années.

 

Véritable oeuvre hybride, mêlant musique, dessins et cinéma, ce ciné-concert respecte l’esprit engagé et le ton épique emprunté par la BD qui raconte, de manière réaliste et néanmoins romantique la lutte menée par les ouvriers affectés en 1950 à la reconstruction de Brest, totalement détruite par la guerre. Au cours d’une manif’, la police tirera sur la foule et un homme, Édouard Mazé, tombera sous les balles. C’est ce drame et le témoignage du documentariste René Vautier qui immortalisera sur pellicule ces événements, qui sont au coeur de cette histoire aux accents révolutionnaires.

 


Musique : Christophe Rocher / Composition et Clarinette
Olivier Benoit / Guitare
Jean-Philippe Morel / Contrebasse
Sylvain Thévenard / Traitement sonore
Mise en mouvement des images par Jean-Alain Kerdraon
Préparation graphique : Nicolas Hervoches

 

 

D’après la BD “Un Homme est mort”, de Kris et Davodeau, éditions Futuropolis
Coproduction Marmouzic / Côte Ouest
Production exécutive MYRIA prod.
Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Général du Finistère et la
Ville de Brest et en partenariat avec la Librairie Dialogues et Le Quartz-Scène nationale.


 

Mardi 11 novembre   20h00
Espace Vauban

La Nuit des Cancres

Le Collectif Cancres est de retour et il a du poil aux bras ! Vous êtes tous conviés à assister à la prochaine soirée des Cancres. Comme d’habitude, ce sera le rendez-vous de films amateurs mais apâteurs, audacieux mais stupides, magnifiques mais crapuleux, sordides mais tendres, pragmatiques mais honteux ou tout simplement... DRÔLES ! Viendez nombreux, que c’est !...

Vendredi 14 novembre   20h00
Multiplexe Liberté

Avant-première
The Brøken de Sean Ellis

 

Royaume-Uni - France/2008/fiction/35mm-2,35/88’

Scénario/Screenplay : Sean Ellis
Image/Photography : Angus Hudson
Montage/Editing : Scott Thomas
Son/Sound : Fabien Devillers
Musique/Music : Guy Farley
Interprètes/Cast : Lena Headey, Richard Jenkins, Asier Newman, Melvil Poupaud

Dans une rue animée de Londres, Gina voit passer son double au volant de sa propre voiture. Ebranlée par cette étrange vision, elle suit la mystérieuse conductrice jusqu’à son appartement. C’est alors que l’histoire prend un tour sombre et terrifiant qui fait passer Gina de la réalité tangible à un monde pire que ses propres cauchemars.

Production : Lene Bausager /Sean Ellis - Left Turn / Gaumont
Distribution : Gaumont Distribution - Neuilly sur Seine - France

 

 

Suivie par ...

 

Vendredi 14 novembre   23h00
Multiplexe Liberté

Midnight Show

La soirée se poursuit avec Midnight Show !

 

Cette séance inédite s’ouvre par une performance du musicien Robin Foster qui accompagne en direct une sélection d’extraits des meilleurs films d’angoisse sélectionnés par Sean Ellis et le producteur-réalisateur brestois Nicolas Hervoches, ... un programme éclectique, détonant, à saveur internationale, ... Sueurs froides garanties !

 

 

 

Sean Ellis a démarré sa carrière par la photographie. Après ses études, il quitte Brighton pour Londres où il exerce le métier de photographe de mode. Très rapidement reconnu à la fin des années 90, il poursuit cette voie pour de nombreux prestigieux magazines de mode, ce qui l’amène à réaliser des clips et des spots publicitaires. Il réalise son premier court métrage “Left Turn” en 2001, film d’horreur psychologique. Son deuxième court métrage “Cashback”, comédie dramatique, tournée en 2004, connaîtra un véritable succès en festivals, et sera nommé aux Oscars 2006 du meilleur court métrage. Ce court métrage servira de base à son premier long métrage du même nom, sorti en 2007. Avec “The Broken”, son second long métrage, il retrouve son genre de prédilection : le film d’angoisse.

 

 
Mentions légales
Powered by diasite